la-boulimie-des-hashtags

La Boulimie des Hashtags

Il est vrai qu’en matière de communication, le Hashtag reste un outil incontournable pour communiquer simplement, efficacement, et gracieusement sur les réseaux sociaux. Mais certaines personnes en croyant détenir l’arme secrète qui leur permet de se prémunir de réputation grandissante, et de recette secrète pour communiquer sans se ruiner vont parfois à tort utiliser excessivement de Hashtag, jusqu’à tomber dans une boulimie des Hashtag et être dans un phénomène de cannibalisation.

Alors comment s’y prendre ?

Sur Facebook : Lorsqu’on se concentre sur les posts que nous voyons sur les réseaux sociaux,  nous remarquons rapidement que les personnes utilisent plus de 3 hashtags sur un seul post. Ceci doit être évité à tout point, parce que les hashtags ne sont pas très appréciés sur Facebook.

En mode personnel, les hashtags restent inutiles, sauf pour exprimer une émotion ou être dans un humour décalé.

Facebook … Pourquoi moins de 3 Hashtags ? 

Sur Facebook, c’est connu, et si vous ne le saviez pas, maintenant vous êtes au courant. Plus intègre de Hashtags, moins la publication aura de portée et d’engagement. C’est-à-dire que si on dépasse les 3 Hashtags, nous allons tomber dans une effet de cannibalisation des Hashtags entre eux, ce qui réduirait grandement leurs impacts.

Sur Twitter : Malgré la limite des 280 caractères qu’impose Twitter, les hashtags restent nécessaires et très efficaces, de la part de la viralité du réseau social. Mais, malgré cela, une certaine retenue oblige. En mettre trop peu être préjudiciable, en mettre trop peu reste inefficace. Le mieux ce serait d’adopter entre 4 à 6 Hashtags maximum.

Comment ? De préférence en fin de tweet.

Pourquoi ? Parce que les #Hashtags en fin de tweet restent plus esthétiques qu’en plein tweet, et aussi pour des raisons de référencement naturel (SEO). Car oui, si vous cherchez à avoir un meilleur référencement naturel, Twitter arrive en tête (comme avec beaucoup d’autres hashtags). Les tweets étant indexés par Google, les hashtags sont d’autant plus intéressants sur Twitter.

D’autres endroits peuvent aussi accueillir les #Hashtags tel que sur la bio qui peut elle accueillir jusqu’à 3 #Hashtags.

Sur LinkedIn : LinkedIn a récemment intégré le #Hashtag sur ces posts, sans doute pour rendre LinkedIn plus vivant et surtout former et fédérer des communiquer autour d’un sujet principal.

En terme de SEO les #Hashtags utilisés sur LinkedIn peuvent être très utiles.

Côté esthétique … Prévoir 1 à 3 #Hashtags à la fin pour ne pas gêner la visibilité et garantir un poste épuré.

Instagram : C’est le paradis des #Hashtags. Ils deviennent même essentiels pour rendre les posts plus visibles.

En effet, adopter entre 9 à 20 #Hashtags reste essentiel  pour garantir une certaine visibilité aux postes. Même adoptez souvent la même liste de #Hashtags et vous finirez par être pénalisés, car Instagram pénalise.

Par Adam Hilmi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *